Disegni Animati | Dessins Animés
disegni, cartoni, animati, empix
1535
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-1535,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,transparent_content,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

LES ÉTAPES

1

En cette étape préparatoire on explique aux enfants l’idée de animation et dynamisme et on leur montre les différentes typologies de dessin animé. De suite on accomplit une analyse de projets déjà fini en précédence par leur contemporains afin que les enfants puissent se rendre compte du type de travail que on doit réaliser.

2

À ce point on passe à une analyse détaillée de l’histoire qui doit être animée. On analyse les scènes saillantes et les situations fondamentales, on définit les personnages et les lieux, ainsi que la représentation la plus appropriée des différentes scènes. Ce fait grandir en étudiant, entre autres choses, la conscience que tout ce que voit dans la tv ou chez le cinema est le résultat d’un long travail de planification, d’imagination, de créativité et de coopération.

3

Ensuite on passe à la rédaction du storyboard, c’est-à-dire le scénario de la vidéo. En cette étape, la collaboration des enseignants est fondamentale, parce qu’ils sont les mêmes à créer une piste narrative qui se connecte aux exigences et aux possibilités que peut offrir un audio-video. Rempli le storyboard, on attribue à chaque enfant un devoir bien précis pour finir, expliquant que chose doit réaliser exactement, l’ordre chronologique des scènes (qui vient avant de son intervention et qu’ après), et quel est le résultat qu’on doit atteindre.

4

Cette étape voit essentiellement la contribution des enfants. En fait, les enfants doivent dessiner en liberté les scènes de l’histoire. Pour garantir que les composants de la représentation, par exemple le personnage principal, ne changent pas brusquement au cours des différents scènes de l’animation, sont fixées des points de référence partagés. Naturellement on ne doit pas être rigide, et les enseignants doivent corriger ou manipuler le dessin le moins possible, afin de maintenir la spontanéité typique des dessins des enfants. Les dessins doivent être réalisés sur le papier, à travers crayons et pastels et tout le papier doit être rempli par le dessin ou par le fond sans laisser de pièce de papier sans couleur.

5

Les dessins réalisés sont digitalisés utilisant un scanner et “reversés” en un ordinateur. Cette opération peut être effectuée par les enfants même, pour qu’ils apprennent la différence essentielle entre une image sur papier et la même sur le moniteur.

6

Cette étape est une des plus importantes et complexes et pour ça vient réalisée directement chez un bureau spécialisé utilisant instruments appropriés. Les enfants peuvent observer un résumé de la procédure sur un ordinateur de leur école, apprenant en cette fois les fonctions principales des logiciels utilisés et les procédures pour animer un dessin. Toujours dans cette étape on partage différents éléments que forment les dessins, en prévoyant pour chacun d’eux un mouvement spécifique.

7

Une fois isolés fonds d’écran, images et personnages, se passe à la mise en page. En cette étape à les images est donné le mouvement grâce à l’utilisation des logiciels utiles pour la création des animations. Pour les enfants, qui sont aussi dans cette étape spectateurs, est comme observer une forme de magie. Pour eux les dessins, sous leur yeux, commencent à se mouvoir, prennent vie. À la fin de cette étape, la vidéo est finie mais sans la musique.

8

Peuvent être les enfants même à donner la voix a les personnages. Une fois analysée l’animation juste créée, ils sont enregistrés dans un forme de doublage ou voix off. Après le texte parlé est intégré et synchronisé avec le flux des scènes. Aussi sont appliqué bruits relatif à situations représenté et est intégré une musique de fond.

Credits: OmarRiva

9

Arrivez à ce point les enfants peuvent réaliser le générique et le générique de fin et dessiner le graphisme pour la couverture et l’étiquette du CD, même en choisissant le dessin plus représentatif ou qui convient le mieux pour une éventuelle duplication de presse.

10

Le produit réalisé peut être chargé sur le réseau et répandu par le site internet et les réseaux sociaux (Par exemple: Facebook, Youtube, Vimeo) et simplement vu par ordinateur ou par appareils mobiles (par exemple: portable ou tablette). Éventuellement, le dessin animé peut aussi être utilisé hors ligne et joué dans de nombreuses répliques sous forme de CD ou DVD.